agencevlb_logo.jpg

EMMANUEL ROBERT-ESPALIEU

Foto emmanuelrobert-espalieu.jpg

Emmanuel Robert-Espalieu est auteur pour le théâtre. Il a notamment écrit : Les poissons ne meurent pas d'apnée (m.e.s. C. Lidon, septembre 2008 ; adaptation anglaise disponible), Courbet l’enragé (mise en espace Jean-Luc Revol, avec Sara Giraudeau et Michel Fau, festival de Grignan 2008), Fume cette cigarette (festival de Grignan 2006), Le Voyage de l'Orange (m.e.s. théâtre national d’Ankara, Turquie, 2005), La Lettre bleue (m.e.s. Christophe Correia, bourse SACD-Beaumarchais en 2003, festival de Grignan 2004), Ça (comédie écrite en 2008 ; That, adaptation anglaise).
A l’étranger, il dirige des ateliers de théâtre en Turquie (Ankara, Eskisehir) sous la tutelle de l’Institut français et met en lecture That au Darling Hust Theatre de Sydney en juillet 2008. 
Il est par ailleurs réalisateur de deux court-métrages : Les quatre saisons en 1998, Le Cri en 2002, primé dans plusieurs festivals, et d’une publicité pour le Printemps du Cinéma en 2003.
Ses projets de production en cours : Riviera (m.e.s. C. Lidon), Ça (m.e.s. A. Setbon), Le Voyage de l’orange (m.e.s. de l’auteur), Courbet l’Enragé (m.e.s. J.-L. Revol).

(Auteur SACD. Droits pour l'Espagne)

PLAYS

C'était quand la dernière fois.jpeg

C'ÉTAIT QUAND LA DERNIÈRE FOIS?
Nouvelle pièce à l’affiche. Théâtre Tristan Bernard
(1 femme, 1 homme)

 “Pour mettre un terme à sa vie de couple, bien trop “plan-plan” à son goût, Madame a décidé d’employer les grands moyens et d’empoisonner Monsieur. Pour aller encore plus loin dans la loufoquerie, elle lui avoue son geste, et s’apprête à passer avec lui ses dernières heures dans un appartement fermé à clef. Mais, évidemment, rien ne se passe vraiment comme prévu…” (CNEWS)

Une comédie delirante et pleine de rebondissements.

Un couple diaboliquement drôle. Deux personnages qui brillent par leurs failles, leurs fragilités, leurs maladresses, à la fois drôles et attachantes.

TRADUCTION EN LANGUE ANGLAISE DISPONIBLE – ENGLISH TRANSLATION AVAILABLE

 

PRESSE

« Un départ génial, un absurde qui n'est pas sans nous rappeler Beckett, avec un soupçon de Misery. » EUROPE 1 - Philippe Vandel

« Une pièce loufoque et déjantée qui pose la question du couple et de l'habitude. » FRANCE 3

« Une pièce drôle mais aussi dramatique sur un couple qui à force de ne plus savoir s'aimer en devient diabolique. » LCI

« Cette pièce est incroyable, on n'en sort pas pareil. On passe par tous les états, toutes les émotions. » SUD-RADIO - Liane Foly

« La pièce qui m'a fait le plus rire cette saison. » FRANCE INTER - Nagui