agencevlb_logo.jpg

VICTOIRE VERGER-PERRIN

Foto Victoire Verger-Perrin.jpg

Victoire Berger-Perrin démarre dans le théâtre à Buenos Aires comme assistante mise en scène au Teatro Timbre 4 de Claudio Tolcachir. De retour en France, elle travaille au Théâtre du Soleil sur le tournage de l’adaptation cinématographique des Naufragés du fol espoir  d’Ariane Mnouchkine. Elle rejoint ensuite Edouard Baer en tant qu’assistante mise en scène sur  À la française  au Théâtre Marigny.

Elle collabore avec Jean-Paul Wenzel, Serge Nicolaï, Stéphane Valensi, Jean-Michel Lahmi… Elle assiste à la mise en scène Agnès Boury sur « Le Dîner de Cons »,  Daniel Colas sur Un certain Charles Spencer Chaplin, Bankable  et La Louve, Eric Bouvron sur Marco Polo et l’hirondelle du Khan.

Au Festival des Mises en Capsules au Ciné 13 Théâtre, elle met en scène une pièce argentine qu’elle a également traduite : Les listes de Julio Wallovits, interprétée notamment par Grégori Baquet, avec qui elle crée en 2016 la Compagnie Vive.

En 2017, elle adapte et met en scène le roman à succès d’Olivier Bourdeaut : En attendant Bojangles 

(Auteure SACD. Droits pour l'Espagne)

PIÈCES

En attendant Bojangles.jpeg

EN ATTENDANT BOJANGLES (adaptation du roman homonyme d'Olivier Bourdeaut)
Succès du Festival d’Avignon à l’affiche à Paris. Théâtre de La Pépinière
(1 femme, 1 homme)

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur “Mr. Bojangles” de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprevisible et extravagant. C’est elle qui n’a cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

 

Le roman, très grand succès en France, est traduit et publié dans plus de 30 pays !

 

PRESSE

« Un public, parfois, ému jusqu'aux larmes » FRANCE INTER

« Petit bijou d'émotions » LE PARISIEN

« Le public, touché en plein cœur et happé par cette fête enivrante, applaudit à tout rompre.» LE DAUPHINE

« C'est à la fois très drôle, tendre et émouvant. » L'HUMANITE.FR

« Une absolue réussite. » CULTUREBOX