SUSANA MÉNDEZ GAGO

Susana Méndez Gago (Vitoria, 1965) a fait des études de Psychologie Clinique à l’Université de Salamanque. Elle s’est spécialisée dans l’étude du comportement social et dans l’Éducation pour la Santé. 

Pendant des années, elle a travaillé dans la conception et la gestion de services et de programmes d’insertion sociale pour différents collectifs. Activité qu’elle a conciliée avec l’enseignement à l’Université Camilo José Cela, où elle donne des cours de Psychologie Sociale. 

Elle a participé à la direction et à la rédaction d’une grande variété de matériels didactiques à l’attention des professionels de l’intervention sociale et de l’éducation. 

En 2009, elle publie chez Plaza & Janés son premier essai de vulgarisation, La hipoteca del amor ("L’hypothèque de l’amour"), écrit en collaboration avec la psychiatre Norma Ferro. 

Son essai La bondad de los malos sentimientos (“La bonté des mauvais sentiments”), est paru chez Ediciones B en octobre 2012. 

Son dernier essai El complejo de espermatozoide ("Le complexe du spermatozoïde") est sorti en 2016.

Invitée de l'émission "Millenium" sur TVE2

http://www.susanamendezgago.es

ŒUVRE

 

Portada-Complejo-de-espermatozoide.gif

Le complexe du spermatozoïde

Le complexe du spermatozoïde est un essai plein d’ironie sur la médiocrité. Un mal qui a imprégné la société et nous a conduit à la médiocrité individuelle et collective. Une métaphore sur notre situation actuelle et sur notre désir d’arriver toujours les premiers, de parvenir à la réussite, oubliant entre-temps notre véritable but. 

Dans notre contexte actuel d’accélération, il est très facile de perdre le sens de notre propre chemin et de se mettre à courir sans savoir vraiment où nous allons, emportés par l’urgence, les solutions pratiques et la réalisation d’objectifs. La course individuelle devient une course de groupe où les uns et les autres s’observent pris de vertige existentiel. La vie s’est transformée en une compétition et nous avons oublié que voyager est plus important que gagner. Les autres sont nos rivaux ou nous en faisons de simples “outils” pour parvenir à nos fins. Au cours de cette compétition, nous accumulons des expériences, des objets et autres trophées, mais sommes incapables d’assimiler le vécu. 

Le complexe du spermatozoïde est un mal qui peut affecter les hommes comme les femmes de tous les âges et de toutes les sociétés. Ce n’est pas nouveau: dans l’histoire des civilisations des personnages célèbres ont souffert de ce mal, mais les conditions de l’époque actuelle l’ont exacerbé et cela a cessé d’être un phénomène isolé pour devenir un trouble propre à la société du XXIe siècle.

La bondad de los malos sentimientos ( 2012)

Ce texte remet en question la culture du bonheur qui a été promue durant les dernières décennies, et analyse la manière dont le dictionnaire a été privé de tous ces sentiments qui vont à l’encontre du marketing du bien-être et qui aujourd’hui, au milieu de la crise mondiale, laisse à découvert les carences des citoyens pour gérer lesdits “mauvais” sentiments. 

Des émotions comme la frustration, la honte, la colère, la douleur, l’ennui ou le sentiment de culpabilité sont devenus les péchés capitaux d’une société de consommation mise à mal, et qui émergent aujourd’hui avec force sans que les citoyens puissent les reconnaître.